Skip to main content

L'impression 3D dans l'industrie manufacturière

Üretimde 3D baskı ve ERP


L’impression 3D dans le secteur manufacturier

 

L’impression des produits en trois dimensions n’est plus un phénomène nouveau. La capacité de créer des objets grâce au digital en ayant la possibilité de fabriquer grâce à divers matériaux dont le plastique, une version réelle de ce que l’on peut modéliser existe déjà. Ce dernier point commence à prendre petit  à petit de l'importance dans le secteur manufacturier. Ce qui est nouveau, c’est que ce marché commence à prendre de l’ampleur, jusqu’à être considéré aujourd’hui, comme une technologie extrêmement précieuse. À ce stade, l'impression 3D a encore de longues années avant d'arriver à un marché mature, mais la bonne nouvelle, c’est que les logiciels ERP se sont déjà positionnés de sortes à pouvoir répondre aux besoins des organisations lorsqu’elles commenceront à exploiter cette technologie.
 

Où pouvons nous situer la technologie d’impression 3D dans le processus de fabrication industriel ?

Il y a quelques projets d'impression 3D de pointes qui sont en place, comme par exemple, une entreprise asiatique qui construit des maisons avec des imprimantes 3D. Cependant, à l’heure actuelle, la valeur ajoutée de l’imprimante 3D réside dans les prototypes. Historiquement, la création de prototypes a toujours été un processus long et coûteux dans lesquels :

  • De nouveaux produits devaient être conçus numériquement et modélisés physiquement par l’être-humain.
  • Les matériaux devaient être réunis pour créer le prototype.
  • Les lignes de production, les outils, les moules et les matériaux devaient être déployés pour concevoir  un tel article.
  • Une production initiale de prototypes devait être créée en petite série dans le but d’être analysée.
  • Les plans devaient être ajustés sur la base de ces prototypes et les stratégies de productions  se basaient sur ces derniers pour évoluer.


Avec l'impression 3D en place, la création de prototype se résume à :

  • Créer un modèle numérique de l'élément.
  • Rassembler les matériaux nécessaires à l'impression .
  • Imprimer l’objet  pour que le prototype devienne réel et puisse être analysé et évalué .


3D printing disrupting manufacturing

Les ressources fiscales ainsi que le temps nécessaires pour imprimer un prototype en 3D est minime en comparaison aux procédés traditionnels, ce qui rend beaucoup plus facile pour les fabricants l’expérimentation de nouveaux produits et de nouveaux projets. La création de prototypes rapides est inestimable dans le domaine de la fabrication, cette fonctionnalité est cependant particulièrement utile pour le secteur manufacturier utilisant un configurateur d’ordre de fabrication, où la capacité de modifier rapidement des produits est essentielle.
 

A ce jour, la valeur ajoutée de l'impression 3D reste dans  la création de prototypes.

Lorsque vous combinez le processus de création de prototypes rapide qu’offre l’impression 3D,  un fabricant qui paramètre le suivi des commandes pouvant utiliser un configurateur pour concevoir un nouveau produit basé sur les exigences du client, et le téléchargement de la modélisation réalisée en amont dans une solution de réalité augmentée pour obtenir une idée claire de ce à quoi le produit ressemblera réellement  lorsqu'il sera créé, alors vous obtenez un gain de transparence auprès de votre client dans la conception du produit. Vous n’aurez plus qu’à imprimer le produit en 3D pour avoir rapidement un élément personnalisé prêt à l’emploi pour les clients.

La capacité d'accélérer la création de prototypes et la création de nouveaux produits peut conduire à des économies importantes en termes de main-d'œuvre, d’investissements de matériaux,  d’outillage et d'autres processus qui seraient normalement nécessaires pour concevoir un prototype ou pour personnaliser un produit. De plus, dans de nombreux cas, l'impression 3D permet aux fabricants de combiner un certain nombre de petites pièces individuelles en une seule pièce, ce qui réduit la complexité du produit.


Où en est la pointe de la technologie d’impression 3D ?
 

La technologie entourant l'impression 3D continue d'évoluer, entraînant de nouvelles opportunités pour les fabricants de tirer profits des imprimantes 3D. Il existe trois zones de croissance future attendue :

La construction d’objets à des tailles extrêmes : La possibilité de créer facilement des éléments qui sont particulièrement grands ou particulièrement petits, est un domaine clé de la croissance des imprimantes 3D. Bien qu'il soit techniquement possible d'atteindre ces objectifs là maintenant, le moyen d’y parvenir n’est pas encore intuitif ni facile en comparaison à la technologie précédente. Il faut aller de l'avant, les imprimantes 3D seront en mesure de gérer des pièces exceptionnellement grandes et petites, ce qui permettra la création d'une plus large gamme de produits.

Des impressions plus rapides : Créer des objets avec une imprimante 3D est beaucoup plus rapide que mettre en place de nouvelles lignes de production, mais le processus d'impression lui-même consomment encore trop de temps. Réfléchissez à la manière dont les imprimantes à encre traditionnelles ont évoluées toutes ces années, du temps d’impression excessif pour une seule feuille aux imprimantes laser qui peuvent déployer plus de 100 pages par minute, et vous aurez une idée de la façon dont l’impression 3D évoluera avec le temps, devenant plus facile à utiliser et plus fonctionnelle.


La sortie de chaîne:
Dans la fabrication de produits complexes, avoir la possibilité de basculer des matériaux à plusieurs imprimantes dans un seul projet peut devenir inestimable. Ces trois domaines de croissance sont envisageable, mais un quatrième domaine de l'innovation semble se dessiner.  L'intégration de l'Internet des objets. La capacité à obtenir des données à partir d'appareils IdO dans les processus d'impression 3D pourrait permettre d’améliorer d’un niveau la coordination et l’optimisation dans les processus d'impression.

 

Préparation à l'impression 3D

Les organisations qui souhaitent tirer pleinement parti de l'impression 3D doivent travailler pour faire rentrer dans le 21ème siècle leurs processus et leurs capacités. Tous les objets en lien avec les ventes et l'atelier doivent être connectés pour que les départements puissent partager les données et interagir de façon transparente entre eux. Cela permettra aux équipes de ventes de travailler avec les clients pour ajuster rapidement les produits  et envoyer leurs commandes directement à la production, où les imprimantes 3D pourront interférer avec l'inventaire et la gestion de la chaîne d'approvisionnement des outils afin d'accéder aux matériaux nécessaires, tirer des modèles numériques de configurateurs. et créer un produit avec une intervention humaine minimisée.
 

Dans le domaine de la manufacture, cette vision peut paraître proche du monde de la science-fiction, mais la réalité est tout autre. Au 21ème siècle,  les solutions de gestion intégrée ERP permettent déjà de tels flux de travail et les mettent à la portée des fabricants. Les progiciels ERP réunissent les flux de données à travers l'entreprise et, lorsqu'ils sont combinés avec les imprimantes 3D, les logiciels ERP permettent non seulement aux organisations de créer des prototypes plus rapidement, mais aussi d’utiliser la flexibilité de la conception de prototypes pour fabriquer des produits.